Catégories
Non classé

Introduction à la musique classique : Vidéo de LinksTheSun

Introduction à la musique classique : Vidéo de LinksTheSun

Je suis tombé sur une vidéo excellente (et drôle) sur la musique classique.

L’auteur s’appelle LinksTheSun.

Le ton étant décontracté, cette vidéo permet une approche moins “académique” tout en étant très intéressante pour commencer à s’intéresser à la musique classique :

Catégories
Non classé

Écouter de la musique classique : comment commencer

Écouter de la musique classique : comment commencer

Malgré l’image “académique” plus ou moins reluisante (voire carrément ennuyeuse) que les médias grands public lui attribuent de nos jours…

La musique classique : c’est passionnant.

Vraiment passionnant.

Parce que cette musique séculaire à le pouvoir de véhiculer des émotions avec une intensité fulgurante.

Et si vous êtes intéressés pour en savoir plus sur le sujet, c’est probablement parce que vous y êtes sensibles vous aussi !

Alors évidemment, quand on est encore néophyte en musique classique, le premier challenge c’est de faire face à un corpus de milliers de morceaux et de noms de grands compositeurs…

…qui peuvent nous laisser complètement désorientés face à cette masse énorme de compositions diverses et variées qui s’étendent sur une période de plus de 500 ans !

Et en plus de la quantité, il y a une diversité extrêmement riche.

Une balade médiévale n’a rien à voir avec une syphonie de Beethoven qui elle même n’a rien à voir avec un chœur moderne !

Et pourtant tout cela se recoupe sous le nom de “musique classique”.

Par conséquent, lorsque vous débutez votre exploration de cet univers musical, il y a de forte chances que certaines œuvres ne vous plaisent pas, voire même vous rebute carrément. Et c’est tout à fait normal !

Il n’y a aucune obligation à aimer un morceau de musique juste parce qu’il est “classique”. Loin de là.

Ce qui compte le plus quand vous écoutez de la musique classique, c’est d’être en harmonie avec vous même et à l’écoute de VOS émotions.

Ne vous persuadez pas d’aimer un morceau juste parce que quelqu’un d’autre que vous a jugé qu’il s’agissait d’un chef d’œuvre.

Si vous essayez d’absorber toute la musique classique d’un bloc sans faire de distinction, vous risquez de faire une violente indigestion !

Essayez plutôt de trouver les éléments qui vous parlent personnellement : que ce soit la puissante et épique chevauchée des Walkyries de Wagner, la légèreté du Printemps de Vivaldi, ou la calme élégance des musiques de la Renaissance.

L’étape clef pour commencer à écouter (et apprécier !) la musique classique, c’est de chercher dans l’étendue immense des compositions celles qui font échos avec votre propre sensibilité.

Voici une manière de trouver ce qui vous plaira :

  • Pour commencer, débutez avec ce que vous connaissez déjà. Peut-être qu’une musique classique que vous avez entendue dans un film a réveillé en vous des émotions intenses. Retrouvez cette musique (probablement dans le générique de fin, ou grâce à une application de téléphone comme Shazam qui reconnaît les musiques et vous en donne le titre) et commencez à rechercher des œuvres similaires (même genre, même compositeur, même époque).
  • Écoutez les compositeurs les plus célèbres comme Beethoven, Mozart, Bach, Brahms ou Chopin.
  • Recherchez sur internet des classements des plus célèbres morceaux de musique classique, lisez les avis des experts et amateurs sur ces morceaux, puis faites-vous votre propre opinion.
  • Demandez à un ami amateur de musique classique quelles sont ses œuvres préférées et demandez lui pourquoi il les aime. Son interprétation des œuvres pourra vous guider vers une nouvelle appréciation et une nouvelle manière d’écouter.
  • Choisissez des morceaux en fonction des émotions que vous voulez éprouver, rien de tel que d’écouter Canon de Pachelbel pour se sentir serein et détendu ou ou la Danse des Sabres de Khachaturian pour se sentir plein d’énergie !
  • Et surtout changez librement de morceau lorsqu’une œuvre ne vous plaît pas… et vous pourrez toujours retourner vers cette dernière plus tard lorsque votre oreille sera davantage entraînée 😉

Ce qui compte vraiment, c’est d’y prendre du plaisir

La musique classique a souvent une image très “intellectuelle” − et c’est vrai que lorsqu’on se penche “sérieusement” sur le sujet, on peut rapidement intellectualiser et surinterpréter nombre d’œuvres − mais c’est aussi un véhicule particulièrement puissant pour transmettre des émotions.

Même lorsqu’on n’est pas “éduqué” pour la musique classique.

Comme une sensation primale, une harmonie qui nous transporte.

Et se concentrer sur ces émotions, c’est le moyen le plus naturel de s’intéresser à la musique classique.

Parce qu’une écoute attentive d’un morceau (avec un matériel de son de bonne qualité) peut nous faire voyager et vivre les émotions les plus intenses, juste en fermant les yeux et en ouvrant les oreilles dans le confort de notre canapé.

Alors pour conclure cet article je vous invite dès maintenant à choisir un morceau qui vous plaît et pendant quelques instants, vous laisser emporter 😉

Catégories
Non classé

Qualité du son : les critères d’un bon son

Qualité du son : les critères d’un bon son

Quand vous écoutez de la musique, ou un film, ou votre neveu chanter à tue-tête ou quoi que ce soit qui produit du son…

…il y a une qualité inhérente à ce son.

Au-delà de la perception immédiate de “c’est beau” ou “c’est atroce”.

Et arriver à percevoir consciemment ce qui constitue un bon son peut vous permettre d’en apprécier encore plus l’essence (et dans le cas d’un son horrible, arriver à vous distancer de ce dernier en le considérant d’un point de vue plus distant et “technique” !).

Les 6 paramètres à prendre en compte :

  • La hauteur du son (“pitch” en anglais) – qui dépend de la fréquence du son (mesurée en Hertz). C’est ce qui fait qu’un son paraît grave (fréquence basse) ou aiguë (fréquence haute).
  • Le volume – également appelé amplitude du son. C’est l’intensité du son. Mais j’imagine que vous savez déjà ce que signifie “volume” 😉
  • La phase – l’amplitude de la vibration de l’air (augmentation et diminution de la pression de l’air) à l’intérieur d’une onde sonore. Pour faire simple, c’est ce mouvement d’air qui crée notre perception du son (notre tympan se met à vibrer en accord avec cette oscillation).
  • La direction – qui nous permet de situer par où nous arrive un son. Le son arrive d’abord dans une oreille, puis l’autre, et avec un angle donné, ce qui nous permet d’y attribuer une provenance (gauche/droite, haut/bas, avant/arrière).
  • La distance – qui nous donne la perception de l’éloignement d’un son dans l’espace. Tout comme pour le volume, ce paramètre parle aussi de lui même !
  • Le timbre – qu’on appelle aussi la “couleur” d’un son. C’est l’ensemble des caractéristiques distinctives d’un son.  Par exemple, c’est le timbre qui permet de distinguer un instrument d’un autre.

Donc lorsque vous souhaitez installer un ensemble Hi-Fi complet ou plus simplement choisir une nouvelle barre de son pour votre salon, ce sont tous ces paramètres que vous pouvez prendre en considération afin d’avoir le meilleur son possible.

Choisir le bon matériel de son

La qualité de vos équipement permettra un rendu plus ou moins subtil et riche des différentes nuances sonores de ce que vous écouterez.

Mais concrètement…

À moins que vous soyez un maniaque du son comme moi, vous n’avez pas à investir des fortunes dans votre matériel audio !

Cependant, il y a quelques précautions importantes à considérer avant de choisir votre matériel pour éviter de vous retrouver avec un son plat qui ne vous procure aucune émotion.

J’ai d’ailleurs créé un guide complet à ce sujet si ça vous intéresse.

Vous pouvez le consulter en cliquant ici : Quelle barre de son choisir pour avoir un “bon” son ?

Ça vous permettra d’avoir le meilleur son possible et de profiter pleinement de vos musiques et films sans vous ruiner pour autant 😉